Accueil > Français > Articles parus dans le magazine culturel Hiro’a > Articles parus dans le Hiro’a > Unesco : Macron soutient la candidature marquisienne (Hiro’a n°167 - Septembre 2021)

Unesco : Macron soutient la candidature marquisienne (Hiro’a n°167 - Septembre 2021)

Fin juillet, Emmanuel Macron était le premier président de la République française à visiter les Marquises. Sa visite en Terre des hommes a été rythmée par la préparation de l’inscription de l’archipel au patrimoine mondial de l’Unesco. Une démarche que le président français soutient...

-->


RENCONTRE AVEC ANATAUARII LEAL-TAMARII, ARCHÉOLOGUE ET CHEF DE LA CELLULE « PATRIMOINE CULTUREL » AU SEIN DE LA DIRECTION DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE (DCP). TEXTE : ASF - PHOTOS : DCP

La route pour l’obtention du label patrimoine mondial de l’Unesco est encore longue pour les Marquises, mais les habitants de cet archipel peuvent compter à présent sur le soutien du président de la République, Emmanuel Macron. C’est ce qu’a assuré le président français lors de sa première visite dans l’archipel, en juillet dernier.

À Hiva Oa, Emmanuel Macron a pu notamment se rendre sur un des deux sites retenus dans le dossier de candidature. « Il était important que le président puisse se rendre dans la vallée de Taaoa et son tohua Upeke afin d’appréhender par lui-même la valeur universelle exceptionnelle pour laquelle l’archipel est proposé à l’inscription », précise Anatauarii Leal-Tamarii, archéologue et chef de la cellule « Patrimoine culturel » au sein de la DCP, présent lors de la visite.

L’archéologue a pu échanger avec le président sur le calendrier d’instruction du dossier de candidature et surtout détailler la composante de la vallée de Taaoa en expliquant en quoi celle-ci participe à l’expression de cette valeur universelle.

Valider les démarches nationales

Si cette visite ne permet pas d’accélérer l’avancée des démarches, elle contribue tout de même à s’assurer le soutien du président de la République.

Un soutien particulièrement indispensable, car seul le chef de l’État, signataire de la convention pour le patrimoine mondial, est en mesure de déposer un dossier de candidature auprès de l’Unesco.

Mais, avant cela, il faudra finaliser et valider le dossier au niveau national. Car c’est ce sésame national qui ouvre les portes vers un classement d’un bien français à l’Unesco.

Le dossier d’inscription de l’archipel va donc entrer prochainement dans une nouvelle phase avec la dernière étape d’instruction, la troisième à l’échelle nationale.

Ces trois étapes « se formalisent au travers de trois auditions devant le comité national des bien français pour le patrimoine mondial (CFPM). Le CFPM est un comité d’experts placé sous l’autorité des ministères français en charge de la culture et de la transition écologique et solidaire qui a pour mission d’accompagner et d’expertiser les dossiers de candidature à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco », explique Anatauarii Leal-Tamarii.

Encore trois ans de démarches

La première étape avait consisté à présenter la déclaration de valeur universelle exceptionnelle avec les critères retenus (parmi les dix de l’Unesco) et les éléments
d’analyse comparative.

La deuxième étape avait permis de décrire chaque bien et la délimitation de sa zone tampon et de présenter la déclaration d’authenticité et d’intégrité.

La troisième et dernière étape, toujours technique, vise à présenter le plan de gestion. Pour Anatauarii, « il s’agit de définir les périmètres précis des différentes composantes et d’élaborer un plan de gestion participatif où la population marquisienne aura son rôle à jouer ».

L’audition de cette troisième étape auprès du CFPM est programmée en septembre 2022. Pour les équipes sur le terrain, il ne reste donc que quelques mois pour boucler le dossier et convaincre le gouvernement central de déposer la candidature marquisienne à l’Unesco.

Le dépôt du dossier de candidature par le président de la République auprès du secrétariat général de l’Unesco est prévu pour le 1er février 2023.

L’inscription des îles Marquises au patrimoine mondial de l’Unesco pourrait se faire en juin ou juillet 2024.

- Unesco : Macron soutient la candidature marquisienne (Hiro’a n°167 - Septembre 2021) (à télécharger)