Accueil > Français > Sites historiques, archéologiques et légendaires. > Les sites archéologiques de ‘Ōpūnohu à Mo’orea > LES SITES ARCHEOLOGIQUES DE ’ŌPŪNOHU A MO’OREA > LE MARAE DE LA TERRE TI’I-RUA

LE MARAE DE LA TERRE TI’I-RUA


JPEG - 161 ko


LE MARAE DE LA TERRE TI’I-RUA

Edifié sur la terre Ti’i-rua (« divinité-double »), le marae est orienté vers le sommet Mou’a Roa (« haute montagne »).

Chronologie du marae
Les fouilles archéologiques de R.C. Green montrent que les hommes ont habité ce lieu bien avant la construction du marae : de nombreuses traces de vie domestique se succèdent sur quatre périodes d’occupation (trous de poteaux d’habitations, fosses de conservation de nourriture, foyers…).

Selon les datations radiocarbones, le marae aurait été construit entre le milieu du XVe et le début du XVIe siècle, pendant la période ‘Ātiro’o.

Par la suite, des éléments d’architecture laissent supposer que ce marae a été agrandi. A la dernière période, vers la fin du XVIIIe siècle, des pierres à bossage ont été introduites au sein des murs du marae.

JPEG - 200.1 ko


Architecture
Le mur d’enceinte long de 36 m est fait de blocs de basalte. La cour, partiellement pavée, est surélevée par un ancien remblai. Elle contient 15 ’ōfa’i ti’a (pierres dressées), 2 ’ōfa’i turu’i (pierres d’appui), et 3 cistes bordées de dalles de corail.

De minces plaques de corail qui ornaient la façade du ahu, ont disparu.

Deux squelettes humains ont été mis au jour à un angle extérieur du mur d’enceinte. Ces vestiges, contemporains de la construction du marae, sont peut-être ceux de sacrifices.

JPEG - 226.3 ko
JPEG - 270 ko