Accueil > Français > Patrimoine Ethnologique & Traditions orales > Travaux et rapports > Pluralisme culturel et normatif à Teahuupoo - Programme de recherche RAHUI (CNRS-CRIOBE)

Pluralisme culturel et normatif à Teahuupoo - Programme de recherche RAHUI (CNRS-CRIOBE)

- 1 Objectif de la recherche

Ce projet de recherche poursuit un objectif principal :
a) analyser et comprendre les modalités de gestion des ressources naturelles terrestres et lagonaires dans un contexte de pluralisme culturel et juridique en Polynésie française ;
b) proposer des analyses prospectives qui permettent de concilier durabilité de la gestion des ressources et respect des identités culturelles. » (Programme de recherche RAHUI).

Ce travail vise donc à :
‐ Un travail de recherche fondamentale.
‐ Un travail de mise à disposition d’outils de gestion d’un espace ou de ses ressources.

Ce programme, en partie financé par la DIREN, le Service de la culture et du patrimoine, le CNRS et l’EPHE, est conduit sous la responsabilité T Bambridge (CRIOBE‐CNRS, EPHE).

Parallèlement, un autre programme de recherche et de gestion « Gestion des bassins
versants et des récifs coralliens » dirigé par Jean‐Brice Herrensmidth (IRD‐CRISP) allait commencer sur un des sites choisi pour le programme RAHUI –Taiarapu. Les deux responsables ont ainsi décidé d’unir leurs ressources pour mener à bien les programmes en cours.

Le travail commun a été redéfini et proposé aux populations concernées de la manière
suivante : Etude des systèmes de gestion locale des ressources naturelles, de la terre et de la mer, pour mieux assurer l’avenir des ressources et le respect des identités culturelles.

Au cours des missions qui se sont succédées, 5 principales activités ont été mises en oeuvre :
• Identifier les acteurs locaux porteurs d’identités culturelles concernées par les
ressources ;
• Cartographier l’organisation humaine et culturelle : activités, zones culturelles, lieux
importants pour les habitants ;
• Analyser les dispositifs publics de gestion des ressources et des espaces existants ;
• Analyser la perception que les acteurs ont de ces dispositifs publics passés et
présents ;
• Evaluer l’efficacité des gestions traditionnelle et moderne des ressources et la
manière dont elles sont acceptées par les habitants.

- 2 Méthodologies

Depuis octobre 2008, plusieurs équipes composées de chercheurs en sciences humaines(civilisation polynésienne, tradition orale, linguistique, anthropologie, droit des pêche, géographie), en télédétection et en géologie, ont participé, en équipe, à 4 principales missions de terrains, qui ont duré entre 7 et 10 jours.
‐ En octobre 2008 ; (7j)
‐ Du 1er au 10 décembre 2008 ; (10j)
‐ Du 11 au 19 mars 2009 ; (9j)
‐ Du 28 juin au 4 juilllet 2009 ; (7j)
‐ En Octobre 2009 (10j)
‐ En janvier 2010 (7 j)
‐ En juin 2010 (7 j)

Au cours des enquêtes menées pendant les 7 missions :
‐ 4 réunions de groupes ont eu lieu à la mairie de Teahupoo ;
‐ Plus de 32 réunions avec des personnes ressources ont été provoquées.
‐ De nombreux entretiens individuels sur des sujets très variés liés au territoire.
De très nombreuses enquêtes de terrain ont été réalisées sur les zones de village, du fenua aihere et du Te Pari, en mer et sur la terre.

Les méthodes de travail expérimentées ont été les suivantes :
• Organisation du travail avec les populations locales
• Enquêtes auprès des populations : noms des lieux, histoire, connaissances locales,
activités économiques, attentes en terme de gestion, priorités exprimées,
• Visites et observations sur le terrain, relevés de terrain (GPS)
• Réunions avant, pendant et après le déroulement de l’étude
• Présentation et Restitution du travail réalisé (juillet 2009)

L’outil cartographique (SIG) a été également utilisé.

TELECHARGEZ LES RAPPORTS :

- Rapport n° 1 Le Territoire

JPEG - 38.4 ko

- Rapport n° 4 La gestion du territoire

JPEG - 43.8 ko

- Rapport n° 6 Les acteurs - Tautira

JPEG - 56.3 ko

- Rapport n° 3 Les savoirs

JPEG - 37.7 ko

- A Lire sur le même sujet