Accueil > Français > Patrimoine Archéologique > Les campagnes de prospections et de fouilles archéologiques autorisées en Polynésie française > Les campagnes de prospections et de fouilles archéologiques autorisées en Polynésie française en 2010

Les campagnes de prospections et de fouilles archéologiques autorisées en Polynésie française en 2010


1- Eric CONTE : Recherches archéologiques sur l’atoll de Temoe, archipel des Gambier.

Les recherches du professeur CONTE sur l’atoll de Temoe s’inscrivent dans la continuité puisqu’il poursuit les opérations entreprises depuis 2001.

Il sera accompagné de l’anthropologue funéraire Pascal Murail (Université de Bordeaux – I) et de son étudiant en Doctorat, Guillaume Molle (Université de Polynésie française).

Cette campagne permettra de préciser une chronologie de la colonisation de l’atoll et d’établir la répartition des sites d’habitat.

Le professeur CONTE et son équipe procèderont à des sondages sur les structures et l’analyse du matériel archéologique (hameçon, herminettes, vestiges fauniques, etc.…) retrouvé en fouilles approfondira nos connaissances sur la culture matérielle, les techniques de subsistance et les échanges inter-îles de cette partie de l’archipel des Gambier.

Les structures visibles du côté large (marae et monticules) seront également étudiées d’un point de vue architectural et fonctionnel.

Enfin, l’étude des squelettes retrouvés permettra de documenter les rites funéraires des habitants de Temoe, d’en dégager des données démographiques et les pathologies dont a pu en souffrir cette communauté.

Cette mission aura lieu du 23 mars au 20 avril 2010.

-  Arrêté n° 1485 MCA du 24 mars 2010 autorisant M. Eric CONTE à mener une campagne de fouilles archéologiques sur l’atoll de Temoe, commune des Gambier, archipel des Gambier


2- Michel CHARLEUX : Recherches archéologiques sur l’île de Eiao, archipel des Marquises.

Grâce à des financements conséquents et l’aide de la Marine Nationale qui lui assurera le transport vers l’île lointaine et inhabitée de Eiao, M. Michel Charleux reprend ses travaux archéologiques sur Eiao dans le cadre de sa thèse de Doctorat en archéologie océanienne à l’Université de Paris I, portant notamment sur la technologie et la typologie de l’outillage lithique de cette île marquisienne.

JPEG - 43.4 ko
Baie à Eiao

Ses premiers travaux (prospection et inventaire de sites) entrepris en 1987 avec le concours du Département Archéologie, ont déjà montré la richesse archéologique de cette île classée.

De nombreux vestiges tels que des paepae, des pavages ou ateliers de taille (des centaines voire des milliers d’éclats sont visibles à même le sol), y ont été recensés. Eiao est connue pour avoir été un grand centre de fabrication et de diffusion d’outillage lithique et sa roche, de très grande qualité, convient parfaitement au débitage et façonnage, entre autres outils, de très nombreuses lames d’herminette.

JPEG - 36.3 ko
Colline à Eiao

Durant sa mission qui se déroulera du 24 avril au 15 septembre 2010, Monsieur Charleux envisage de prospecter, localiser et réaliser des sondages à différents endroits de l’île. Ces différents sondages permettront de récolter, s’il y a lieu, des échantillons de charbons pour une datation au carbone 14 afin d’établir les périodes d’occupation des sites. Actuellement, aucune datation de Eiao n’a été reportée.

- Arrêté n° 1482 MCA du 24 mars 2010 autorisant M. Michel CHARLEUX à mener une campagne de prospections et sondages sur l’île de Eiao, dans la commune associée de Taiohae, commune de Nuku-Hiva, archipel des Marquises


3-Melinda ALLEN : Campagne de prospections et de fouilles archéologiques dans les vallées de Anaho, Hakaea, Pua, Aakapa à Hatiheu ainsi que dans la baie de Taiohae, île de Nuku Hiva, archipel des Marquises
Madame Melinda Allen, archéologue de l’Université de Auckland, a entammé ses premières fouilles archéologiques sur le site enfoui de Anaho en 1997 et les a poursuivies depuis, jusqu’en 2008.

La mission 2010 s’inscrit dans la continuité et il s’agit cette année de poursuivre les recherches sur la colonisation de Nuku Hiva, d’établir la chronologie de l’occupation de l’espace, identifier et dater l’apparition et le développement des structures monumentales dans la vallée, comprendre l’exploitation des ressources et les modes d’intéractions entre les différentes communautés des vallées.

Cette étude contribuera à mieux comprendre la préhistoire marquisienne ainsi que le développement et les changements de cette société dans le temps face aux changements socio-politiques et climatiques.

Madame Allen continuera les fouilles débutées à Anaho et prévoit de prospecter, relever et réaliser des sondages sur la plaine littorale de Hatiheu et dans les vallées de Hooumi, Hakaea et Taiohae.


JPEG - 31.1 ko
Localisation de la baie de Anaho, au Nord-Est de l’île de Nuku Hiva

- Arrêté n° 4943/MCA du 28 juillet 2010 autorisant Mme Melinda ALLEN à effectuer une campagne de prospections et de fouilles archéologiques dans les vallées de Anaho, Hakaea, Pua et Aakapa, la plage de Hooumi, dans la commune associée de Hatiheu, ainsi que dans la baie de Taiohae, île de NUKU HIVA, archipel des Marquises

4- Barry ROLLET : Campagne de fouilles archéologiques sur le site de Hanamiai à Tahuata, archipel des Marquises
Depuis 1984, l’archéologue Barry Rolett fouille périodiquement le site de Hanamiai sur l’île de Tahuata.

Le site de Hanamiai est intéressant car il se trouve au bord de la baie de Vaitahu, en face du mouillage du Capitaine Cook lorsqu’il séjourna à Tahuata en 1774.
Vaitahu est devenu alors un lieu de ravitaillement des baleiniers et des bateaux de commerce dans le Pacifique.

Les campagnes de fouilles de 2001 et 2008 ont permis de découvrir un paepae bien préservé, enfoui sous cette dune de sable blanc de Hanamiai. Une datation au Carbone 14 a montré que cette structure lithique a été construite au début du XVIIIéme siècle, avant l’arrivée de Cook.

Les objets retrouvés à la base du paepae datent de la période préhistorique marquisienne tandis que la fouille des couches supérieures, plus récentes, a révélé un mélange d’objets traditionnels (hameçons en nacre) et modernes (hameçons en fer, clous, bouteilles), témoignant de l’utilisation de ce paepae au moment du contact.

Les travaux archéologiques prévus en 2010 sont donc la continuation directe de ceux menés dernièrement en 2008. Monsieur Barry Rolett envisage de fouiller une zone de 12 m².

L’objectif recherché est de mieux comprendre la période des premiers contacts entre les Européens et le peuple marquisien.


JPEG - 45.3 ko
Fouilles à Hanamiai par l’archéologue Barry Rolett (Crédit Photo : Barry Rolett)

- Arrêté n° 4650/MCA du 12 juillet 2010 autorisant M. Barry ROLLET à effectuer une campagne de fouilles archéologiques sur la dune de Hanamiai, dans la commune de Tahuata, île de Tahuata, archipel des Marquises