Accueil > Français > Développement Culturel & Communication > Rétrospective > Rencontre entre le SCP et une délégation de la Ville de Nouméa

Rencontre entre le SCP et une délégation de la Ville de Nouméa

Le Service de la culture et du patrimoine représenté par son chef, M. Teddy TEHEI et son équipe, a reçu le 13 avril dernier une délégation de la Ville de Nouméa, représentée par Mme Christine TERRIER, Maire adjointe de Nouméa en charge de la culture, du patrimoine et des archives et Mme Véronique De France, conservateur du musée de Nouméa.

JPEG - 164.1 ko
Réunion de travail avec la délégation Calédonienne

Cette délégation de nos amis calédoniens est venu présenter au SCP le projet de HEIVA RAU I TARATONI porté par la Ville de Nouméa. En effet, après les évènements de 1984, il y a eu beaucoup d’évènementiels organisés en Nouvelle Calédonie dans les communautés asiatiques, suivies des communautés de Walis et Futuna puis Caldoche.
Ne voyant pas d’initiative en ce sens venant de la communauté polynésienne elle même, la Ville de Nouméa a pris l’initiative de réfléchir à un tel évènementiel centré sur la communauté tahitienne en Nouvelle Calédonie et calédonienne à Tahiti.

Ont été envisagés pour un tel projet deux volets : un volet culturel (avec un HEIVA) et un volet historique (avec une exposition et un catalogue) , mais la ville de Nouméa souhaite aussi initier un évènementiel festif, authentique, avec une mise en valeur de la culture, des sports traditionnels, de la danse, du tatouage, de l’artisanat, de la musique, de la nourriture. La Ville de Nouméa privilégierait un HEIVA décentralisé dans les maisons de quartier et de musique de Nouméa.

Un tel projet a supposé la création d’une association pour fédérer toutes les énergies ; cette association va présenter son budget au BP 2011 de la Ville de Nouméa et elle demandera aussi l’aide de la Province sud (dont le président est M. Pierre Frogier), comme des des communes du grand nouméa (Dumbéa – Mrt Dore) voire de la province Nord.

Cet évènementiel est prévu sur 2 mois et doit impérativement se dérouler avant les grandes vacances de décembre à février et après les jeux du pacifique sud (septembre 2011) ; les mois d’octobre et de novembre 2011 sont donc idéals.

La délégation calédonienne souhaite pouvoir compter sur le Service de la culture pour une assistance documentaire, voire technique pour réaliser un appel aux souvenirs et à la documentation des familles polynésiennes qui ont vécu à Nouméa.

JPEG - 210.4 ko
Délégation Calédonienne, M. Teddy TEHEI et ses collaborateurs